L'édito du Président par Jérôme LOPEZ, Président de la CPME Isère

L’édito du Président – Février/mars 2020

Jérôme LOPEZ,
Président de la CPME Isère

 

 

Coronavirus – la CPME présente sur tous les fronts !

A écouter les informations, notre pays semble s’acheminer de jour en jour vers une grave crise sanitaire et l’impact économique est déjà fort.

Sans vouloir céder au catastrophisme, les faits sont là, les retards dans les acheminements et dans les livraisons des produits venant de Chine et d’Italie se font ressentir, l’annulation ou le report de grands événements ou rassemblements aura forcément de lourdes conséquences financières, les assureurs sont sollicités sur les modalités d’indemnisations.

Très tôt, la CPME au niveau national s’est mobilisée pour aller demander au Gouvernement des mesures d’accompagnement spécifiques pour les PME et les TPE afin de leur permettre de faire face à ce nouveau coup dur : report des échéances sociales et fiscales, étalement des créances, procédure de mise en place du chômage partiel facilitée.

Aujourd’hui par chance ces mesures sont en place mais seront-elles suffisantes ? nos PME et TPE étaient déjà lourdement fragilisées ces derniers mois du fait de l’ampleur des mouvements sociaux consécutifs à la crise des Gilets Jaunes et à la réforme des retraites, notamment, ayant entraîné une paralysie totale au niveau des transports.

Après ces deux crises internes au pays, c’est un microscopique virus venu de l’autre bout du monde qui s’invite dans nos activités, nous rappelant au passage la mondialisation de l’économie.

Dans ce contexte, les Banques vont plus que jamais devoir faire preuve d’écoute et de compréhension en jouant véritablement leur rôle de partenaire des entreprises en soutenant l’inévitable dégradation des trésoreries.

Pourtant l’année 2020 avait bien démarré avec une croissance en hausse et des chiffres du chômage en baisse.

Les chefs d’entreprise de PME et de TPE ont pris le risque de créer de l’emploi pour développer leurs entreprises, preuve qu’ils avaient devant eux des perspectives positives au niveau de leur carnet de commandes.

Si l’isolement – voire le confinement – sont de tous les discours sécuritaires en cas de contagion, je suis convaincu que c’est en restant unis et groupés, au sein de la CPME, que nous serons en capacité de faire face à cette nouvelle épreuve et que nous retrouverons rapidement l’indispensable confiance indispensable à la bonne marche de notre économie.

 

 

retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer